Aurores infinies
Composé par Bestion Philippe


Aux confins de grand silence de la planète‚ l’on voit parfois‚ lors des noces magiques des neiges adamantines et du velours noir de la nuit‚ se déployer dans les nues des draperies féeriques aux couleurs irréelles. Leurs franges de dentelle frémissent‚ rideaux devant une fenêtre par où soufflerait un air venu d’ailleurs‚ on ne sait où. Dans leurs broderies d’or‚ de rose et de moire‚ étincellent les soleils de mondes inconnus‚ les reflets de villes cristallines aux coupoles dorées‚ aux flèches d’argent‚ dans un berceau de montagnes émeraude.

Go to Top