Cocoon Attitude – La promenade
Composé par Ajdar Stan


Après deux heures de marche sous le feuillage messianique de colossaux chênes séculaires gonflés de légitime orgueil‚ Sosthène‚ chef autoproclamé de notre groupe de marcheurs‚ proposa de se reposer quelques minutes autour du grand lac. La mousse lascive‚ de rosée encore couverte‚ accueillit nos corps flapis mais satisfaits avec une bienveillante chaleur. Emouvantes‚ les terres alentour souriaient au bleu. L’horizon‚ empli de l’éclat solaire‚ dessinait de sybarites lignes et parsemait l’espace d’ineffable grâce. Je regardai les herbes humides au pied des roches plagièdres‚ non loin de la gresserie. Des plantes fines et échevelées‚ disposées comme des soies folles‚ déversaient leur miel feuillu sur une lande dont les mouvements chantaient le relief tamisé de cette forêt majestueuse. Puis nous reprîmes notre chemin. Sous le vain rémora formé par un jeune orme cassé qui barrait le sentier d’une voûte verdoyante‚ Talula cueillait des fleurs qu’elle scrutait longtemps avant de les humer et de les attacher à ses cheveux. Son frère‚ familier de cet environnement‚ avançait les yeux fermés‚ un sourire placide aux lèvres‚ et semblait rêver en mouvement à des jeux icariens. Quelque merle moqueur l’observait‚ railleur. Tapie dans un buisson‚ une marmotte lui lança un regard laconique avant de plonger dans la terre humide. Un silence ensorcelant baignait ce monde enchanté et aiguisait nos pas en semant de mystiques étincelles en nos âmes émerveillées.

Go to Top