Cocoon Attitude – Le réveil
Composé par Nobbs and N’Bess


Encore imbibés de sommeil‚ les yeux −comme les lucidités− embués dans la torpeur de la vibrante césure nocturne et de ses mille facéties‚ nous discernions intuitivement l’aube naissante se hérisser d’aise derrière les voilages opalescents et réclamer son épanouissement quotidien. La campagne s’éveillait aussi et prodiguait ses exhalaisons fruitées et pétillantes qui transpiraient à travers les interstices du toit de chaume pour nous bercer avec ravissement au rythme de prosodies et d’intonations angéliques. Malgré l’effort de la veille qui avait empli nos prunelles d’échappées insensées‚ nous nous sentions comblés par ces transports généreux. Pour Sixte‚ chaque réveil pilote une liesse enivrante qui transcende les lassitudes et reçoit les signes comme des salutations matinales aux contours extatiques. Encore allongé‚ le vieux Sage stridulait quelques mantras destinés à consacrer le jour nouveau qui s’offrait‚ la terre qui germe‚ les heures éphémères et les jouissances de l’âme qui embaument et prospèrent. Ses mots sonnaient comme un rayon câlin et grisant‚ qui s’infiltrait en nos organismes engourdis et scandait une invite à des jeux glorieux. J’ouvrai les yeux. En cortège papal et revêtus de joyeux apparats‚ des papillons lune passaient et repassaient devant la fenêtre et‚ à la cadence de leurs battements d’ailes‚ étendaient un voile de prospérité nacrée sur cette journée déjà abreuvée d’allégresse.

Titre

Aller en haut