Cocoon Attitude – Le thé
Composé par Damhlaic


Dans un samovar de terre cuite aux rondeurs érotiques‚ le vieux Sage préparait un thé que certains peuples lui enviaient. Un ténébreux alliage d’herbes cultivées en des terres inaccessibles‚ loin des futiles agitations et des tumultes vains. Le Sage affirmait que ce philtre menait les purs au seuil de vérités longtemps infusées dans les abysses de la conscience‚ et emportait certains vers la Sagesse… Il posa une lourde tasse sur le guéridon de marbre et‚ d’un geste de la main‚ invita Noé à boire. Le jeune homme observa longtemps le liquide fumant. De longues feuilles torsadées s’y débattaient à la surface puis‚ vaincues par les flots brûlants‚ se laissaient couler pour fondre dans l’indifférence en diaprures de saveurs. à petites gorgées murmurées‚ le jeune homme s’abreuva d’un collier de gouttes brunes. Le Sage souriait avec bienveillance et contentement. Lancé à la conquête du palais‚ le thé s’emparait à présent des sens de son hôte. Troublé par l’intrigante âcreté du mélange‚ celui-ci avait clos ses yeux pour se laisser envahir par le brouhaha des goûts ardents. Et dans son silence intérieur tout à coup habité‚ comme dans l’obscurité des entrailles de son corps exalté‚ de minuscules lumières aux chants veloutés se mirent à danser. Délicate et enivrante‚ la valse du thé déployait ses accords. Pour échapper au délicieux vertige‚ Noé rouvrit les yeux. Le Sage souriait.

Go to Top