Cocoon Attitude – Les oiseaux
Composé par Ajdar Stan


Aylin avait ouvert les portes des volières et observait les volatiles aux beautés incomparables regagner les océans végétaux et les déserts saturés d’étoiles. Comme une immense et bienveillante flamme gorgée de désir et d’éloquence‚ une gracile palombe prit son envol et retrouva sa majesté en déployant son plumage d’une véhémente splendeur avant de fondre vers le ciel dans un crépitement d’alléluias que ses battements d’ailes exaltaient. Dans son sillage‚ les sitelles allèrent téter la toile des fleurs et s’emparer des arbres‚ à la recherche d’un endroit pour nicher. La duveteuse voilure du bruant proyer s’était aussi dépliée et se répandait à présent dans l’air en une envolée silencieuse qui psalmodiait de ne jamais renoncer. Dans l’horizon rougi‚ un cygne blanc offrait d’insondables reflets du soleil et les grives musiciennes‚ extasiées par l’immunité nouvelle‚ allaient le rejoindre pour conjuguer grandeur et splendeur. Ce fut ensuite au tour des colombes‚ pures et inaccessibles‚ de se disperser dans une polyphonie d’effervescence et de simulacres amoureux à faire pâlir les astres célestes‚ chacune semblant saupoudrer dans l’atmosphère une ode d’insouciance et d’espoir inscrite en lettres invisibles sur leurs ailes. Dans une douce litanie d’effluences nacrées‚ toutes les forces des éléments communiquèrent alors avec les vents pour purger ces âmes vagabondes d’années de captivité. Les plumages irradiaient d’aise et balayaient la campagne fertile comme on souffle une bougie.

Go to Top