Ruisseaux de crystal
Composé par Bestion Philippe


On le devine à son chant avant que de le voir. Un babil de bulles empressées‚ un soupir humide. Puis‚ dans l’herbe foulée‚ les sentiers tracés par les hôtes des rives‚ qui s’en viennent y boire. Mais il se dérobe encore‚ derrière un rideau de ronces et de joncs‚ de saules et de noisetiers. Sous leur voûte verte coule le ruisseau‚ l’onde y est profonde et les pierres moussues. Les branches s’inclinent‚ effleurant sa surface et son courant paresse‚ s’attardant à leurs caresses.

Go to Top